ROCH STARS (installation à la chapelle Saint-Roch de Cessay dans le cadre de la biennale "art en chapelles", 2020)

 

 

À Saint-Roch de Cessay, une installation composée de trois peintures à l’aquarelle rythme l’espace.
Deux paysages peints sont accrochés sur le mur de gauche (Roch I et Roch II) proches de l’entrée. Dans un format traditionnellement réservé au portrait, des îles aux formes exotiques sont dressées et présentées frontalement. Les deux paysages, strictement encadrés, forment un contraste avec le mur de pierres brutes sur lequel ils sont accrochés.  Les matières évoquées, la roche des îles observées dans le sud de la Thaïlande liée à celle du massif jurassien dont les pierres de la construction sont tirées, ainsi que les couleurs utilisées, le vert de la végétation suggérée en peinture et la mousse présente sur certaines pierres des murs établissent un lien entre l’ici et l’ailleurs, le proche et le lointain.
Sur le mur de droite, une autre aquarelle est visible (Stars II), qui montre une voûte céleste remplie de constellations imaginaires. Motif possible du paysage, la voûte céleste est constituée des points blancs du papier travaillés en réserve, la couleur aquarellée détourant chacun d’entre eux. La notion de temporalité fait partie intégrante de l’image puisque chacune des zones peintes entre deux recharges du pinceau en matière a séché et se distingue de ses voisines. Sur le mur de la construction lui-même, une part de l’histoire de l’édifice est lisible : les parties du mur cimentées, qui se poursuivent en bas par l’ajout d’un socle, rappellent que la chapelle a également servi d’entrepôt à grains après la récolte des terres cultivées alentour.

© 2020 by Sebastien Strahm